Une sympathique journée ordinaire

janvier 14, 2021 2 Par Domi MONTESINOS

Une sympathique journée ordinaire, ou presque…

Souvent, les journées ordinaires se suivent et parfois se ressemblent.
Mais, il arrive bien plus fréquemment qu’elles ne se suivent pas.
Par exemple, hier n’a pas succédé à aujourd’hui.

Un truc très commun, c’est qu’au milieu des jours qui se suivent et qui se ressemblent, on peut se retrouver avec une sympathique journée ordinaire qui a suivi une autre journée ordinaire tout en ne lui ressemblant pas du tout.

Aujourd’hui c’est le cas !

Déjà, mon réveil a été tardif et légèrement fastidieux, ce qui m’est inhabituel.
Et puis, un boulot, aussi incontournable que rébarbatif, attendait, depuis quelques jours, que je l’attaque vigoureusement.

Eau de boudin

S’agissant d’une intervention sur la caisse à eaux noires (vulgairement appelée « caisse à m… », vous m’avez compris), il m’a toujours semblé plus opportun d’adopter à son endroit une attitude posée, si ce n’est diplomatique…
La précipitation, en la matière, c’est un coup à s’en coller partout !

Pas de ça chez nous

En ces graveleuses circonstances, il n’est pas rare que les évènements se déroulent un peu différemment des prévisions.
On peut alors se retrouver englué dans des difficultés qui relèvent précisément des matières dont il était question il y a encore seulement quelques secondes. Je ne vous fais pas des seins, comme disent les chirurgiens esthétiques…

Par bonheur…

En ce magnifique lundi matin, une journée ordinaire, les divinités fécales eurent le bon goût de m’épargner leurs épanchements, et tout se passa à merveille.

L’affaire aurait pu s’arrêter là, avec cette conclusion heureuse:
une réparation à la fois élégante et efficace,
mais il y eut encore plus fort !

Un bonheur peut en cacher un autre…

Le navire « Energy Explorer » est un laboratoire mobile d’expérimentation. Il collecte des données sur différents systèmes et techniques de propulsion « dernier cri ».
Il se trouve actuellement en escale technique ici même, à dix minutes en annexe de l’endroit « ousqu’est » mouillée la Lady !

C’est pas beau ça ?

Depuis tant de mois que j’espérais caresser du regard ce canote positivement passionnant, il était là, à portée de « z’yeux », d’analyse et de supputations variées.
Je confiais bientôt à mon ami Marc (VP), par e-mail, mon intérêt pour cette unité d’exception.
Ce bateau est équipé d’un système de propulsion vélique mis au point par VPLP qui eût le talent de concevoir le gréement du dernier vainqueur de la prestigieuse coupe de l’America.

Décidément,

d’autres divinités avaient décidé de me choyer en ce 11 janvier.
Car Marc me mit rapidement en relation avec le capitaine d’Energy Observer.
Et Marin, c’est son prénom, nous invita à lui rendre visite pour nous présenter le canote et le projet en détail.
Pour un retraité comme moi, toujours un peu à l’écart du « monde des actifs », quel délicieux moment d’échange ce fut !

Fascinant!

Marin avait des choses passionnantes à nous apprendre. Il nous régala d’une visite approfondie et d’une abondance de précisions majeures.

Il poussa même la politesse jusqu’à prêter une oreille attentive à mes quelques propositions de peaufinages techniques sur les carènes et lignes d’arbres.

Nous sommes convenus d’un apéro/baignade prochain à bord de la Lady dès que leur emploi du temps le leur permettra.

Voilà précisément ce que j’appelle une sympathique journée ordinaire réussie.