Mon journal du déconfinement

mai 8, 2020 Non Par Domi MONTESINOS

Construction d’une annexe catamaran

Amis de l’humour et du déconfinement réunis, bonjour.

Cette nouvelle rubrique, « Mon journal du déconfinement », vise deux objectifs.
Je sais, c’est ambitieux de la part d’un type qui a souvent bien du mal à en atteindre un seul, mais ce n’est pas votre affaire, merci.
Donc, revenons à nos copeaux.
Je vous raconte comment qu’on fait un petit bateau en s’amusant avec trois morceaux de contreplaqué et un peu de résine.
Puis, je vous raconte une ou deux vannes hasardeuses.
Et alors vous, vous rendez visite à mon site trois fois pas jour pour être certains de ne rien rater de mon journal du déconfinement et de la construction d’une annexe catamaran
et aussi, vous écrivez des commentaires sur mes livres chez Bod, amazon on fnac… ou même chez « les restaus du cœur » si ça vous dit (n’importe quoi…).

Et voilà, les images de Mamilou en short naviguant à la voile

Voici le résultat: une voile au tiers issue d’un prototype de Speejonk modifié pour la circonstance.

Mamilou en short à la voile!

Et voilà! C’est le jour de la fête des mers que la belle « Mamilou en short » a tiré ses premiers bords avec succès, équipée d’un Speejonk proto reconditionné avec les moyens du bord.

La « Mamilou en short »

Depuis cinq jours qu’elle est entrée en activité, la nouvelle annexe, nommée « Mamilou en short », a été l’objet de nombreux tests et améliorations.
Elle est, à présent, très fonctionnelle et simple d’utilisation avec son moteur électrique.
Le premier point positif concerne l’autonomie:
à la vitesse de cinq nœuds, le gain est de 40% par rapport à une annexe gonflable de taille équivalente.
La vitesse maxi est de 5,5 nœuds.
La vitesse « économique » de 4,8 nds est obtenue à 250 watts et donne une autonomie de 18 milles nautiques (sans vent et sans courant).

A partir d’ici, ceux qui aime la chronologie seront bien avisés de partir de la fin de l’article et de remonter…

Construction d’une annexe catamaran. La voile…

Paradoxe amusant: le cockpit du motor-yacht « Lady’t Bee » transformé en voilerie pour équiper son annexe, la belle « Mamilou en short ».

Construction d’une annexe catamaran j19

Et voilà! Elle flotte, bien dans ses lignes

Vérification des performances en navigation: 40% de gain d’autonomie!

En place, dans ses bossoirs, au coucher du soleil,
pour une bonne nuit de repos et recharge de la batterie moteur.

Construction d’une annexe catamaran j18

Oufffff! Enfin terminée…
Mise à l’eau demain matin…
et déjà des amis invités à bord Dimanche.
Voyez la convivialité.

Construction d’une annexe catamaran j15

Avant… peinture.

Apprêt
C’est la couche qu’on met « avant »…
Trompeur comme nom.

Construction d’une annexe catamaran j13

Premier repas à pris bord: une réussite!

L’emplanture de mât est en place. Les trappes de visite du bouclier avant sont percées, les listons sont posés et les tableaux arrières sont stratifiés.

Construction d’une annexe catamaran j11

Et, à l’endroit, c’est encore mieux!
Mamilou s’y croit vraiment, là.
Navigation la semaine prochaine si le courage ne nous quitte pas et si les divinités de la mer et celles de la construction sont en symbiose…

Construction d’une annexe catamaran j10

Mamilou les p’tits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes?

Construction d’une annexe catamaran, j9

Et hop, une deuxième coque! C’est ça le style « cata ».

Construction d’une annexe catamaran, j6

Sixième jour de chantier. Fabrication du pontage avant à l’aide de la presse électrique…

Bon, ben, c’est juste une plaque de contre plaqué avec des vieilles batteries pour faire du poids.

Et, avec la présentation d’un bordé intérieur et d’un fond, on commence à bien visionner le canote d’exception qui se prépare dans l’anonymat le plus total.

Construction d’une annexe catamaran, j 5

Les plaques de contreplaqué standard mesurent 2,5 mètres de long. Il faut donc procéder à des aboutages longitudinaux pour réaliser les bordés et le fond.
Beaucoup de tâches délicates et pas grand-chose à voir aujourd’hui…
Avec l’aide du spot à leds, pas besoin d’appeler « à l’aide »

Construction d’une annexe catamaran, j 4

Avec la pose du couple avant, un œil avisé peut déjà imaginer la tronche du canote.

Construction d’une annexe catamaran, j 3

La marraine participe à la naissance

On commence l’assemblage des éléments de structure: fond de nacelle et couple arrière.
Et ce soir, apéro de plus en plus frugal: juste une tit’ mouss, et c’est tout…
Ou vais-je et dans quel état j’erre?

La marraine participe à la naissance

Deux tréteaux de supermarché et une plaque de contreplaqué font un bel établi.

Pendant ce temps-là, d’autres sirotent une petite mousse.

Construction d’une annexe catamaran, j 2

Jour 2.

Le chantier de la « Mamilou’s tender » bat son plein.
Pas encore les cadences infernales, mais l’ambiance est bien au boulot.
Fini le glandouillage de retraité…

Collage des renforts à la presse improvisée…
Ici le poids est fourni par une caisse à outils.

Journal du déconfinement j1!

La construction de l’annexe « Mamilou en short » (c’est son nom) a démarré en début d’après-midi,
par la préparation de l’espace de travail.

J-3 Allez, on commence le déconfinement

Rappel des événements des semaines passées…
Rien !
Rien ne se passe, tout le monde reste cloîtré chez lui ou presque, sauf quelques veinards qui peuvent continuer à se balader incognito…
Grâce à leur masque, on ne peut pas les reconnaître…

J’exagère ?
Sorry…

Et alors, il faisait quoi, pendant le confinement?

Hors donc, lors de toute cette période bizarre, je me suis occupé l’esprit et les doigts à concevoir une embarcation de trois mètres de long que n’importe quel bricoleur peut réaliser dans son garage (ou dans celui de son voisin s’il n’en dispose pas lui-même).

J’en ai réalisé une maquette au 1/10, équipée du fameux Speejonk, pour voir comment c’était sur l’eau.
C’était bien, merci…
Donc, j’ai insisté.

Love boats

Une fois déconfiné, ce sera une merveille!

Le jour du pré déconfinement…

Alors, là, pour le moment, c’est-à-dire ce samedi 8, mais, demain ce sera le neuf, en principe, j’en suis au safran, autrement dit, le gouvernail.

Le principe, c’est que j’essaye de joindre quelques photos, pour, comme qui dirait, égayer…

Et je joins une réflexion, inspirée de l’actualité ou inspirée de rien du tout, et donc tout droit sortie de ma tronche de « déconfiné » récent…

Ma réflexion philosophique du déconfinement, c’est La pensée loufoque

Pour la suite, nous avons trouvé un local qui accueillera dès lundi le chantier du canote en bois à deux coques.

Lire d’autres articles
ou une nouvelle offerte
« L’accordeur voyageur »